Credit: Getty Images

Position du Collectif de Coordination de DiEM25 à propos du premier tour des élections présidentielles en France

Les électeur.ice.s français.es se rendront aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections présidentielles du pays, avec pas moins de sept candidat.e.s représentant différentes factions de la gauche. Pendant ce temps, et tout comme il y a déjà 5 ans, Emmanuel Macron et Marine Le Pen maintiennent leur emprise sur la scène politique. Ces élections sont un parfait exemple de l’état actuel de la gauche en Europe : fragmentée et peinant à défier significativement à la fois l’Establishment et une extrême droite émergente.

Dans ce sombre scénario, de nombreux.ses progressistes en France peuvent, à juste titre, se sentir suffisamment consternés pour ne soutenir aucun.e candidat.e. Mais étant donné que les sondages indiquent que Jean-Luc Mélenchon a une faible, mais significative, chance de finir devant Le Pen – en battant ainsi l’extrême-droite et en offrant une alternative de gauche au néolibéralisme de Macron au second tour – le Collectif de Coordination de DiEM25 se sent obligé d’offrir son soutien critique à Mélenchon ce dimanche.

Il y a de nombreux points dans le programme de Mélenchon qui vont à l’encontre de ce que DiEM25 défend, et il a beaucoup fait pour semer des divisions à gauche et détourner les électeur.ice.s d’une politique progressiste – des erreurs qui nuisent à ses propres chances, ainsi qu’à celles des autres candidat.e.s. Mais dans de tels moments, nous devons être capables de surmonter nos différences et de nous unir contre l’Establishment et l’extrême droite qui se nourrissent de ces divisions.

Quel que soit le résultat de cette élection, la gauche en France et en Europe ne peut rester dans son état actuel. Ce n’est qu’au travers d’une gauche renouvelée, progressiste, tournée vers l’avenir, capable de raviver la croyance des gens en nos valeurs et notre capacité à les mettre en œuvre à travers des politiques concrètes, que nous pourrons prétendre à nouveau au pouvoir politique. Construire cette alternative est l’objectif de DiEM25, et ce travail doit être repris en France. Dans les semaines et les mois à venir, alors que nous évaluerons les retombées de cette élection, notre mouvement se mettra au travail.

Crédit photo: Getty Images

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!