L’Internationale Progressiste en mission d’observation électorale en Équateur

La délégation de l’Internationale Progressiste (IP) se mobilise pour soutenir le peuple équatorien dans l’exercice libre et équitable de ses droits et pour aider à préserver la démocratie

La délégation soutiendra les efforts du Conseil national électoral (CNE) pour organiser des élections libres et équitables en se déplaçant dans de nombreux bureaux de vote le jour du scrutin et en supervisant le processus de décompte des voix dans les heures qui suivent leur fermeture.

L’IP a envoyé sa délégation en raison de l’inquiétude internationale considérable que suscite l’intégrité des élections équatoriennes. Compte tenu de la gravité de la pandémie mondiale, de l’ampleur des défis juridiques auxquels sont confrontés les candidats potentiels et des perspectives de report des élections, la mission de supervision de l’IP contribuera à garantir la transparence et un processus électoral pacifique dans ce contexte aux circonstances exceptionnelles.

L’année dernière en Bolivie, une délégation de l’IP a supervisé les élections historiques, qui se sont déroulées avec succès, bien qu’elles aient eu lieu moins d’un an après un coup d’État. Malgré ce succès, des inquiétudes subsistent quant à la transparence et à l’équité de la supervision électorale dans la région, suite aux sévères critiques adressées à la mission d’observation électorale de l’Organisation des États américains (OEA) pour son rôle dans le coup d’État bolivien de 2019 qui a suivi le premier tour des élections présidentielles. Pour soutenir la mission de l’IP à l’intérieur du pays, des délégués supplémentaires, qui ne peuvent pas voyager en raison de la pandémie de la Covid-19, seront mobilisés à l’extérieur du pays et analyseront les données des concours électoraux pour éviter les erreurs tragiques de l’OEA Bolivie en 2019.

En outre, la délégation de l’IP s’assurera de la capacité des observateurs locaux à être présents lors du scrutin et supervisera les tensions entre les deux autorités électorales équatoriennes, la destruction des bulletins de vote imprimés par erreur et la transmission des résultats au niveau des circonscriptions au CNE pour le dépouillement national. Une surveillance et une observation approfondies à chaque étape de ce processus délicat seront essentielles pour assurer la confiance dans le résultat final.

David Adler, membre du cabinet de l’Internationale Progressiste et coordinateur de la délégation équatorienne, a déclaré :

« Entre la répression violente des manifestations par le FMI en 2019 et les menaces persistantes d’annulation des élections de cette semaine, la démocratie équatorienne est au bord du gouffre. La vigilance du monde sera essentielle pour préserver – et contribuer à faire progresser – la démocratie dans la région. »

« L’Internationale Progressiste contribuera à la transparence du processus électoral et aidera à en assurer la crédibilité. L’Internationale progressiste – avec ses membres et ses partenaires en Amérique latine et dans le monde – est particulièrement préoccupée par l’intégrité des élections en Équateur, étant donné le contexte politique, juridique et de santé publique difficile dans lequel elles se déroulent. »

« Nous espérons voir le peuple équatorien exercer ses droits librement et équitablement, et envoyer un signal fort pour la défense de la démocratie partout dans le monde ». 

 

Source de la photo : Arun Venkatesan sur Flickr

Cette annonce a été originellement publiée sur le site web de l’Internationale Progressiste.

Texte traduit en français par Elise Kerremans.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!