STOP aux violences sexistes et sexuelles! Appel unitaire à manifestation le 24novembre

DiEM25 France
vendredi, novembre 23, 2018, DSC News
Promouvoir

Le DSC Lille de DiEM25 apporte  soutien et appelons à participer à la Grande marche organisée par « Nous Toutes 59 » le samedi 24 novembre à 14h, place du Théâtre à Lille, avec les organisations Ensemble, Europe Ecologie les Verts, Génération.S , PCF et NPA.  Appel valable pour toute la France ( et au delà ) et relayé par l’ensemble de nos DSC!

Ensemble, nous emboîterons le pas de celles et de ceux qui, dans 50 autres villes en France, sont décidé·e·s à montrer leur détermination à pour dire STOP aux violences sexistes et sexuelles.

Nous ne pouvons baisser les yeux face à ce fléau social dont le féminicide ne représente que le phénomène le plus choquant et la conséquence ultime d’une culture de société justifiant la survenue de ces actes barbares et l’omerta qui l’accompagne.

Cette violence n’a rien d’inéluctable et notre société n’est pas condamnée à être inégalitaire. Nous en sommes convaincu·e·s.

Après #MeToo et la libération de la parole des femmes, nos gouvernements ont la responsabilité d’agir.

Grandes campagnes de prévention nationale, formation des professionnels de la petite enfance et de l’éducation, de la santé, des forces de l’ordre, de la justice et de tous les domaines de l’aide sociale, financement et soutien des associations… nombreux sont les moyens d’agir. Pour cela, il est temps de mettre en place un ministère des droits des femmes et de lui allouer un budget à la hauteur des enjeux.

Quand dans notre pays, une femme sur deux va subir des violences au cours de sa vie, c’est la société dans son ensemble qui en pâtit. Casser les stéréotypes, les schémas de la culture machiste, patriarcale et paternaliste dans laquelle toutes et tous avons grandi est plus que jamais nécessaire.

Nos organisations appuient ce combat salutaire et réaffirment leur engagement quand au fait que toutes les femmes et tous les hommes “naissent libres et égaux en droits et devoirs” depuis l’article 1 du préambule de la constitution française jusque dans toutes les facettes de la vie dans la société française.

Or force est de constater qu’aujourd’hui encore, dans toutes les catégories sociales, les femmes sont les premières victimes de la libéralisation du droit du travail, de ses conséquences que sont la précarité et l’ultra flexibilité ainsi que des mesurent d’austérités du gouvernement dans sa vie publique et privée (crèches, planning familiaux…).

C’est pourquoi nos organisations participeront à la grande marche ce samedi 24 novembre, veille de la journée mondiale pour l’éradication des violences faites aux femmes.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!