Une réussite pour les rencontres francophones de DiEM25 à Lille !

Samedi à Lille, une cinquantaire de membres francophones de DiEM25 se sont rencontrés. 
Dans le frais automnal, nos amis du tout récent DSC Lillois nous avaient concocté un week-end de rencontres chaleureuses et de travail fructueux :
Vendredi soir, les ceux qui avaient pu venir se sont retrouvés dans la chaleur d’un bar pour prendre un premier contact et évoquer leurs rêves d’une Europe plus belle à vivre.
Dès le samedi matin, deux ateliers étaient organisés pour renforcer les bases du mouvement, pour imaginer des actions collectives commune vers le grand public au sujet de l’évasion fiscale mais aussi pour la démocratie et l’environnement en Europe.

  • Un premier atelier réunissait les nouveaux membres, curieux d’en savoir plus sur notre manière de travailler et l’avancement de ce grand chantier de reconstruction d’une Europe démocratique que nous voulons porter : Marianne et Rebecca, de la coordination nationale, ont répondu à des questions aussi diverses que le défi de la démocratie interne, la création des DSC, la manière de participer aux DSC thématiques ou comment s’adresser au “gens de la rue” et leur faire entendre notre message.
  • Un second atelier, simultanément, et animé par Paola et Frédéric, de la coordination nationale, abordait la question de l’aile électorale ; là encore, de nombreuses questions sur la manière dont DiEM25 entend faire porter haut sa voix aux élections européennes, mais aussi dans les scrutins locaux, sur le mode qui nous est cher de la transnationalité
  • En seconde partie de matinée, deux ateliers de simulation ont été animés par nos amis du DSC Lillois pour produire des actions collectives de désobéissance civile à l’échelle européenne et pour, surtout, mettre en place des outils collectifs de mobilisation. Les membres ont imaginé alors une action pour promouvoir la démocratie à l’échelle européenne et une autre pour lutter contre l’évasion fiscale.

L’après-midi, Emmanuelle Mazuyer, directrice de recherches au CNRS et spécialiste de droit européen, a mis en exergue les outils de l’Union Européenne depuis la crise de 2008 qui ont eu pour conséquences directes, différentes réformes de droit du travail chez nos voisins européens. Jacques Terrenoire, spécialiste des questions sociales en Europe et membre de la coordination nationale de DiEM25 a montré qu’un mouvement politique transnational pouvait combattre ces réformes et que l’austérité et la politique libérale en Europe n’est pas une fatalité.
Cliquez ici pour voir la vidéo (démarre à 3 minutes)

                    Nous remercions encore une fois ici, Emmanuelle et Jacques, venus respectivement de Lyon et du Tchad, pour leur brillante intervention.
Enfin, les membres ont brisé le froid mordant pour aller à la rencontre des passants à Lille-Wazemmes en leur proposant un jeu participatif pour découvrir les conditions catastrophiques des contrats de travail dans les pays européens. Les citoyens lillois se sont montrés intéressés, ouvert et curieux d’en savoir plus.
Dès le dimanche matin, les membres de la coordination nationale se sont retrouvés autour d’un chaleureux petit déjeuner pour leur réunion “en chair et en os”, avant de quitter l’accueillante cité nordiste en se promettant de se retrouver bientôt, plus forts et plus nombreux encore !
 

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!