Académie DiEM25 à Lisbonne

DiEM25 France
lun 07, 2019, DSC News
Promouvoir

Le jeudi 6 juin, la veille de l’ouverture officielle de l’Académie, les participants se sont réunis pour une soirée de bienvenue dans un des quartiers les plus hétérogènes du centre de Lisbonne, Intendente. Apprendre à nous connaître un peu dans une atmosphère détendue nous a préparés pour un lendemain chargé, mais prometteur.

Le matin du vendredi 7 juin, nous nous sommes réunis dans la belle salle des fêtes de l’Escola Secundária de Camões, l’une des plus anciennes écoles secondaires de la ville. Les membres des Collectifs spontanés DiEM25 locaux (DSCs), Lisbonne et Oeiras, ont démarré la matinée avec un exercice de speed meeting pour se présenter. S’en est suivi un atelier en plénière “Retour aux fondamentaux” – questions et réponses, au cours duquel nous avons traité de l’organisation interne du mouvement et de ses instances.

Cela a tracé la voie à l’atelier suivant, “Remue-méninges & DSCs”, axé sur les forces d’idées et d’action : les Collectifs spontanés DiEM25. Nous avons commencé par un rappel sur la façon dont les DSCs sont créés, ce qu’ils peuvent faire et comment nous pouvons nous joindre à ceux qui existent déjà. Les participants ont été divisés en groupes qui ont présenté des propositions concrètes, notamment sur la manière d’augmenter les adhésions aux DSCs et sur l’application de bonnes pratiques pour favoriser une activité fluide au sein des DSCs.

Après le déjeuner servi dans la cour de l’école baignée de soleil, l’atelier “Renforcement du mouvement & mobilisation militante” s’est déroulé en deux temps. Au cours de ces deux sessions, nous avons discuté des défis et des perspectives d’action dans un mouvement organisé horizontalement. Les membres présents ont fait part de leurs expériences et nous avons appris des techniques pour intégrer de nouveaux membres et renforcer les liens entre les membres déjà présents, transformer les idées en propositions et actions et poursuivre la construction du mouvement.

Pour profiter au mieux du fait que la ville de Lisbonne est dans son mois de “Festas de Lisboa” (fêtes de rue de Santo António), nous sommes allés dans le quartier Mouraria de la vieille ville de Lisbonne pour un dîner de rue organisé par une ONG locale. Travailler pour un avenir meilleur, nous l’avons tous appris, doit se faire dans la joie et la bonne humeur.

La deuxième journée de l’Académie, le 8 juin, a débuté par un atelier sur le thème “Municipalisme et villes rebelles”, au cours duquel nous avons eu l’occasion d’apprendre comment organiser et agir au niveau de la ville. Les membres ont également formé des groupes pour réfléchir et présenter leurs idées lors de l’atelier “Genre et diversité” qui a suivi et qui a donné lieu à un débat très intéressant et très nécessaire, nous guidant à travers des histoires vécues et des implications résultant de la façon dont nos sociétés agissent et réagissent sur les thèmes abordés dans cette session.

“Environnement et changement climatique” était le sujet d’actualité suivant, abordé lors d’un atelier qui a débuté par une présentation provocante avec effets sonores, nous aidant à nous situer en tant qu’espèce dans le système naturel au sens large et à reconnaître les responsabilités que nous devons assumer dans ce domaine.

Nous avons conclu la journée de travail avec l’atelier “Migration et réfugiés”, en passant en revue des cas individuels réels décrivant la crise des migrants en Europe et ses conséquences, d’un point de vue à la fois personnel et plus large.

Nous avons continué à échanger sur divers sujets abordés au cours de ces deux jours lors de notre dîner dans un autre quartier de la vieille ville de Lisbonne. De là, nous nous sommes dirigés vers d’autres fêtes locales, dans l’odeur de sardines grillées et au son des musiques de rue.

Notre dernière journée à l’Académie, le dimanche 9 juin, nous a amenés dans le charmant parc de Gulbenkian – une oasis verte en plein air dans la ville, où nous avons partagé une partie de notre pique-nique avec les habitants locaux, les canards, et participé à une réunion avec des activistes de différentes organisations agissant localement : Consciência Negra (axée sur la discrimination des personnes d’ascendance africaine), Climaximo (militants des changements climatiques), un syndicat relativement nouveau des employés des centres d’appels, des membres d’Extinction Rebellion Portugal, et Rede 8 de Março (plate-forme du réseau féministe). Les participants de l’Académie avaient beaucoup de questions et ont établi des contacts étroits avec les militants présents.

Après cette matinée passionnante et le pique-nique, c’était le tour de l’atelier “Cohésion d’équipe & synthèse”, qui nous a apporté des techniques et concepts très utiles à appliquer dans nos activités futures dans nos groupes de travail. Ça ne pouvait mieux finir !

Pour poursuivre dans la bonne ambiance et pour digérer tout ce que nous avons acquis durant ce week-end intense et prolongé, nous nous sommes joints à la fête du festival Outjazz dans un autre jardin magnifique, permettant une fois de plus à nos discussions de se poursuivre d’une manière plus informelle.

Tous les ateliers de l’Académie ont été organisés par des membres de DiEM25 intéressés par un sujet particulier et le travail d’équipe s’est avéré encore meilleur qu’initialement escompté !

Reconnaissants de toute l’expérience acquise et des échanges que nous avons eus, nous attendons avec impatience le prochain rassemblement fructueux,

Carpe DiEM !

DSCs Oeiras & Lisbonne

 

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!