DiEM25 condamne la brutalité policière à Paris

En France, DiEM25 oeuvre aux côtés des organisations syndicales et de beaucoup d’autres organisations dans l’action contre les réformes du droit du travail et, plus récemment, contre l’utilisation du 49-3, cet article qui permet à un gouvernement de faire passer en force cette loi tant contestée. Cette tentative de passage en force de la loi empêche le parlement de faire son travail et constitue un déni de démocratie criant.
Les mouvements de protestation, comme Nuit Debout, qui a rendu aux citoyens leur voix, continuent à grandir, et le soutien de Yanis Varoufakis à Paris le 16 avril fut une étape importante pour DiEM25 en France. Les marches et les places occupées par Nuit Debout partout en France sont constituées de manifestants paisibles et non violents. Les émeutiers sont peu nombreux, et ils sont aisément reconnaissables. En dépit de cela, la police s’est maintenant mise à attaquer brutalement les manifestations.
A Paris, nous, membres de DiEM25, avons été emprisonés dans une zone contrôlée par la police, fermée par un mur de Plexiglass. Ensuite, la police a fait usage de gaz lacrymogène à grande échelle. Il fut impossible de quitter cette zone, malgré de demandes répétées. Nous avons vu un médecin se voir refuser sa demande d’évacuer une personne qui souffrait de difficultés respiratoires. Nous avons vu des mineurs d’âge, demandant à pouvoir s’éloigner du gaz, être traités comme des terroristes potentiels.
Le groupe DiEM25 a finalement pu quitter cette cage de Plexiglass après trente longues minutes. Certains de nos membres, dans d’autres parties de la marche, ont été frappés par la police. L’un d’entre eux a trois côtes cassées.
Nous avons entendu des histoires similiaires provenant des manifestations dans d’autres villes.
Si, comme le dit Noam Chomsky, “La propagande est à la démocratie ce que la matraque est à un état totalitaire,” alors nous ne savons plus où nous sommes, parce qu’en France, nous rencontrons ces deux problèmes à la fois.
Nous croyons à la force des idées, et nous demeurons mobilisés pour que notre pays voie à nouveau la lumière qui fut sa caractéristique par le passé.
La France doit redécouvrir ses valeurs, et le “Demos” doit à nouveau retrouver sa place. Le combat de DiEM25 pour la démocratie est plus que jamais le nôtre !
Carpe DiEM !
DiEM25 France
À lire aussi: Le message de Yanis Varoufakis aux membres de DiEM25 blessés à Paris

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!