John McDonnell et DiEM25 s’associent pour une Europe démocratique

DiEM25
ven 06, 2016, Articles FR
Promouvoir

Londres, le 3 juin 2016 – John McDonnell, le Chancelier de l’Echiquier du cabinet fantôme travailliste, a désormais rajouté son soutien sans équivoque aux principes avancés par DiEM25 à la liste en rapide expansion de ses illustres soutiens, parmi lesquels Noam Chomsky, Ken Loach, James K. Galbraith et Brian Eno.

John McDonnell a fait énergiquement campagne aux côtés de Yanis Varoufakis, cofondateur de DiEM25, entraînant des réponses enthousiastes de Britanniques de tous milieux, qui se rendent compte qu’il existe maintenant une alternative humaniste viable.

Yanis Varoufakis a affirmé :

« DiEM25 est fier d’accueillir John McDonnell dans ses rangs. Dans une période où l’Europe se désintègre sous le poids de l’austérité et de son vide démocratique, notre mouvement rassemble des démocrates à travers tout le continent. Ensemble, nous défions des politiques qui ont échoué et un système qui méprise la démocratie. Ensemble, nous cherchons à reprendre possession de notre Europe au nom de ses citoyens. Nous refusons d’abdiquer face à Bruxelles, mais nous refusons aussi de capituler face au fantasme apaisant du repli dans nos états-nations. En tant que trésorier de l’opposition en Grande-Bretagne, John travaille d’arrache-pied à créer un programme économique progressiste du Parti travailliste pour la Grande-Bretagne. DiEM25 œuvre pour intégrer des programmes de ce type à un programme paneuropéen. Bienvenue à DiEM25, John McDonnell. Nous avons tant à faire. »

L’allocution de John McDonnell au lancement de la campagne « Vote In » (Votez Rester) de DiEM25/AEIP a stimulé l’assemblée en mettant en avant le fait que :

« Pour la première fois depuis plus d’une génération, il y a des mouvements et des forces politiques…qui se mobilisent à travers toute l’Europe pour répondre [au défi de transformer démocratiquement des institutions européennes] – mais en y répondant de manière de plus en plus unie. »

« Nous avons maintenant l’opportunité (de retrouver) un débat sur le futur démocratique d’une Europe…dont nous avons un besoin vital, …fier d’être britannique, …mais aussi fier de l’avenir européen que nous créons solidairement. »

Yanis Varoufakis a reitéré l’importance de l’évènement en faisant remarquer que :

« …pour nous assurer que le changement est progressiste, nous devons inscrire la démocratie britannique dans un élan plus vaste de démocratie (parcourant) toute l’étendue…de l’Union européenne. C’est pourquoi je suis ici sur le point de signer la Déclaration de Londres pour une Europe sociale ; une Europe démocratique ; une Europe dynamique ; une Europe pacifique ; une Europe ouverte ; une Europe durable. »

L’événement s’est achevé avec John signant la Déclaration de Londres, aux côtés de Yanis Varoufakis, Caroline Lucas, Owen Jones et les camarades britanniques, une entente d’Européens s’engageant pour le rétablissement d’une Europe démocratique dans laquelle la Grande-Bretagne puisse prospérer. L’importance de la Déclaration de Londres sur le plus long terme réside en une convergence sans précédent de soutiens venant de toute la gauche radicale et progressiste, unie et orientée vers une seule proposition simple, succincte et modeste – la démocratie.

Le courage et la cohérence de John McDonnell quand il en appelle à la dimension humaine contre les arguments fallacieux dans la vie publique incarnent les valeurs et les principes que DiEM25 tient pour essentiels pour un avenir européen affranchi du chaos néolibéral.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!