Les droits des LGBT ne sont pas négociables : égalité et équité maintenant !

Le 14 mai est marqué comme la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie. Le point commun aux trois mots, la “phobie”, est l’aversion et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et/ou l’identité sexuelle. Le 14 mai marque donc notre lutte commune pour les droits, l’équité et la sensibilisation des LGBT.
A quelques exceptions près, l’Europe a encore un long chemin à parcourir dans le respect des droits des LGBT et dans la garantie de l’égalité des LGBT. Le rapport annuel de ILGA-Europe montre une Europe divisée : en moyenne, le nord-ouest de l’Europe a développé un ” climat social ” très positif contre les LGBT, mais dans le sud-est, les violations des droits de l’homme restent fréquentes.
Cependant, l’Europe a fait des progrès substantiels. Le rapport de l’OECD sur l’inclusion des LGBT montre une augmentation significative dans presque tous les pays, par rapport à il y a seulement deux décennies. Cela aurait été une bonne nouvelle si tous les pays étaient sur une trajectoire positive. Mais la Grèce, le pays le plus durement touché par les politiques néolibérales, a affiché une forte baisse du taux d’acceptation de l’homosexualité !
A DiEM25, nous croyons en l’égalité des droits pour tous – et nous croyons que les droits des LGBT resteront toujours en danger tant que le racisme et la discrimination seront cultivés par l’austérité et la répression antidémocratique. Tous ces problèmes sont liés entre eux : nous devons lutter pour des programmes et des réformes holistiques, développés en commun, progressistes dans toute l’Europe – pour restaurer la démocratie et parvenir à l’équité et à la pleine égalité, indépendamment de l’orientation sexuelle ou de l’identité sexuelle. Rejoignez-nous !

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!