Nos hirondelles prennent leur envol! Voici les candidats de DeME, aile électorale française de DiEM25

DiEM25 France
lun 04, 2019, Articles FR
Promouvoir

À la suite de notre accord signé avec Génération.s, voici les douze candidat.e.s de DeME, l’aile électorale de DiEM 25 en France, qui défendront le programme du Printemps européen lors des élections du 26 mai, sur la liste conduite par Benoît Hamon.

Emmanuelle Justum-Foundethakis, 48 ans, juriste en droit international, Paris (8ème place sur la liste)/NC  France de DiEM25

Bretonne, mariée à un citoyen grec-britannique, Emmanuelle vit l’Europe au quotidien dans son foyer, avec un jeune enfant citoyen de trois pays européen parlant trois langues européennes avec les membres de sa famille dispersée à travers l’Union. Juriste en droit international traitant de dossiers transnationaux complexes depuis plus de vingt ans, Emmanuelle a fait ses études en Allemagne puis en France, a passé le barreau à Paris avant de travailler sept ans à l’étranger puis à nouveau en France. Fortement investie personnellement auprès de la population grecque depuis 15 ans dans la bataille contre l’austérité et membre d’associations de protection de l’environnement, elle défend des convictions de gauche et d’écologie.

Jacques Terrenoire, 65 ans,directeur d’ONG, Meyzieu (19ème)/ NC France de DiEM25

Jacques Terrenoire est né à Lyon en 1953 et a passé une partie de son enfance au Maroc. Il a travaillé comme ouvrier, ajusteur, mécanicien, ingénieur et formateur dans l’industrie pétrolière et minière dans de nombreux pays.De 2012 à 2018, il a travaillé en tant que Directeur Pays pour des ONG humanitaires au Tchad et en République Centrafricaine. Dans ce cadre, il a travaillé avec des réfugiés et des personnes déplacées de ces pays, ainsi qu’avec les populations locales en grande détresse. Dans ces deux pays il a été membre de la coordination humanitaire et porte-parole des ONG internationales. Il est membre de l’association Action Contre la Faim France.

Valérie de Saint-Do, 57 ans, journaliste et auteure, Paris (26ème)/ NC France de DiEM25

Valérie de Saint-Do a travaillé comme journaliste au quotidien Sud-Ouest à Bordeaux puis codirigé la revue art et société Cassandre/Horschamp de 2001 à 2012. Elle a organisé de multiples rencontres éart et société » dans ce cadre.Depuis 2012, elle travaille en free lance pour différentes publications, et auprès de collectifs d’architectes et d’artistes travaillant dans l’espace public. Elle a aussi publié un roman policier, Très Grand Paris, et des nouvelles. Elle est également chargée de cours sur l’histoire des politiques culturelles à l’Institut d’études européennes de Paris 8.

Frédéric Laroche, 35 ans, ingénieur spécialiste de la transition énergétique, Lille (33ème)/DSC Lille

Frédéric Laroche est issu d’une famille de mineurs de charbon du nord de la France, dont une partie est venue de Pologne pour travailler. Cette énergie clé de la 1ère révolution industrielle fait encore aujourd’hui des ravages en Europe en lien avec le réchauffement climatique.
Cet héritage l’a amené à devenir un expert de la transition énergétique, en particulier sur les questions de la réduction des consommations d’énergie dans le secteur du bâtiment. Il a fondé le DSC Lille1 au printemps 2017 et anime depuis la vie du groupe local, avec de nombreuses actions sur le terrain, de soutien aux réfugiés notamment et de dialogue avec les autres mouvements de gauche ici à Lille.

Céline Jouin, 43 ans, maîtresse de conférence en philosophie, Caen (40ème)/DSC Berlin

Céline Jouin est maîtresse de conférences en philosophie politique et en philosophie du droit à l’université de Caen. Née à Paris, grandie à Rouen, mariée à un Allemand, mère de deux enfants franco-allemands, elle vit entre la Normandie et Berlin et se sent profondément européenne. Ses recherches se focalisent depuis deux ans sur l’histoire du droit européen et sur l’Europe. Elle a créé et dirigé des « ateliers de philosophie » sur l’Europe au Mémorial de Caen mêlant des élèves de lycée et des étudiants entre 2013 et 2016. Elle a organisé en 2017 à Caen un colloque intitulé « La constitution matérielle de l’Europe » avec des juristes, des économistes et des philosophes, dont les actes vont paraître bientôt. Active dans le DSC de Diem 25 de Berlin, elle coordonné une action transnationale avec le DSC de Diem Berlin et le réseau Europ ean May qui s’est déroulée dans plusieurs villes d’Europe (dont Caen et Berlin) le 10 décembre 2018 pour l’ anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Nicola Bertoldi, 31 ans, étudiant, Paris (47ème )/ DSC Paris/ Printemps européen Paris

Né et élevé en Italie, Nicola Bertoldi a vécu en France, en Allemagne et en Angleterre. Diplômé en biologie et en philosophie, il écrit actuellement une thèse de doctorat en histoire et philosophie des sciences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.  Il a consacré sa vie professionnelle et personnelle à la construction d’un mouvement de base capable de connecter les gens et de raviver les idéaux de solidarité et d’internationalisme, à travers la connaissance, les arts (surtout le théâtre), l’écriture et la politique. Ayant trouvé “sa maison naturelle avec DiEM25, il est coordinateur de DSC Paris 1 et co-fondateur du premier comité local du Printemps européen à Paris.

Isabell Scheele, professeure, Lille, (54ème)/DSC Lille

Isabell Scheele a grandi en Allemagne et habite en France depuis quinze ans, à Lille depuis trois ans maintenant. Elle mène actuellement des recherches sur l’histoire de l’UE. Elle s’est engagée dans l’humanitaire à 23 ans (principalement dans l’association bénévole AfricAvenir). Depuis son arrivée à Lille, elle a participé à l’organisation du soutien aux réfugiés, aux débats sur l’union de la gauche et au travail d’un jardin écologique. Au printemps 2017, elle a cofondé le DSC DiEM25 de Lille.

Nicolas Dessaux, conservateur du patrimoine, Mons-en-Baroeul (57ème)/ DSC Lille

Nicolas Dessaux est conservateur du patrimoine, ancien élève de l’Ecole nationale du patrimoine, spécialisé en histoire et archéologie médiévale.Engagé depuis l’âge de 14 ans, il  est aussi militant syndical, associatif et politique. Il a consacré plusieurs années à organiser la solidarité avec les mouvements progressistes en Irak pendant la guerre civile et l’occupation. Sur son lieu de travail,il a siégé cinq ans au comité d’hygiène, sécurité et conditions de travail.Il a publié plusieurs livres, dont Résistances irakiennes, un recueil d’interviews de féministes, syndicalistes et progressistes en Irak. Il est également auteur de jeux de rôles.

Marianna Pastore,  30 ans,médiatrice bilingue pour administrations, Lille (62ème)/DSC Lille

Italo-française, Mariana est fille et petite-fille de migrants internes européens. Après des études en Italie, où elle s’est formée en langues étrangères pour la médiation interculturelle (français, arabe et espagnol), elle a obtenu un master 2 en Relations Internationales, avec une spécialisation en histoire et politique africaine, avec un focus sur le phénomène migratoire, interne et de transition vers et à travers l’Europe. Elle a obtenu un prix de la recherche historique pour sa  thèse sur la politique migratoire libyenne contemporaine,
Elle a participé activement à plusieurs projets du programme européen Youth-in-Action, et à des projets ponctuels dans le domaine de la coopération internationale. Elle est opératrice de premier accueil aux demandeurs d’asile et enseigne l’italien comme langue étrangère.

Fabien Pic, 42 ans, salarié de la Mission locale (69ème)/ DSC Lyon

Après des études d’histoire, Fabien Pic  travaille actuellement dans une Mission Locale dans la banlieue de Lyon. Il a par ailleurs effectué une mission de deux ans par le biais d’une O.N.G au Burundi, pour enseigne le français, la philosophie et l’histoire à l’école française de Bujumbura.
Adhérent de DiEM25 en 2017, il a coordonné le DSC Lyon et est membre ex officio du NC France en charge des territoires et du développement du mouvement.
Il a également participé à la constitution un groupe de travail sur les institutions afin de contribuer au pilier Constitution du New Deal.
Il est également membre de l’UEF Aura (Union des fédéralistes européen).

Marianne Dufour, logisticienne (72ème)/ CC (Coordination européenne) de DiEM 25 et NC France

Marianne Dufour est astrophysicienne de formation, musicienne diplômée, alpiniste expérimentée. Après 12 ans à travailler comme logisticienne et électricienne sur des navires de l’industrie pétrolière puis sur les bases antarctiques Françaises, s’engager dans un mouvement visant à démocratiser l’Europe, avec les challenges techniques et les environnements hostiles que cela suppose, n’était pas de nature à l’effrayer. Elle a contribué à la construction de DiEM25 en France, et aidé à coordonner le DSC Lyon. Elle est également membre de la coordination française et de la coordination du mouvement au niveau européen. Installée au pied du Mont Blanc, elle gère des projets techniques pour les services d’incendie et de secours .

Alistair Connor, 58 ans, informaticien (77e) / DSC Lyon

Né à Auckland en Nouvelle Zélande, Alistair Connor a parcouru le monde avant de s’installer en France. Il est  motivé depuis toujours  par la justice sociale et par l’écologie planétaire. Informaticien de métier, il a idées claires sur la souveraineté numérique individuelle à construire au niveau européen, ce qui est un chantier capital.
Il a rejoint Diem25 il y a bientôt trois ans et contribué à construire un groupe solide et actif à Lyon, et aujourd’hui un comité Printemps européen dynamique avec nos partenaires de Génération.s.

 C’est parti, envol d’hirondelles et le Printemps européen arrive!

(Montage photo: Fredéric Kalfon)

 

 

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!