Britain needs DiEM25; and DiEM25 needs Britain

Que fait de DiEM25 un mouvement plus efficace? Que fait-il différemment?

Réponse de Yanis Varoufakis:
Essentiellement, notre capacité à inspirer une large coalition de démocrates de toute l’Europe. Pas uniquement des personnes de gauche (comme moi), mais aussi des sociaux-démocrates, des écologistes, des militants de toutes sortes de mouvements et même des démocrates libéraux ou de centre droit, qui constatent, comme nous, que la nature anti-démocratique des institutions de l’Union européenne est une menace claire et actuelle pour l’ensemble des démocraties libérales.
Comment donc allons-nous engendrer cette large coalition démocratique ? Les gens ne vont pas y adhérer juste parce que notre manifeste se lit facilement. Ils n’y viendront que s’ils y voient un processus permettant de trouver des solutions paneuropéennes à des problèmes paneuropéens. Des solutions qui dynamiseront nos démocraties nationales en démocratisant et, surtout, en rationalisant les institutions européennes.
Pour devenir ce mouvement paneuropéen, il nous faut former DiEM en une infrastructure que les démocrates européens utiliseront pour développer conjointement les politiques/positions sur les cinq terrains majeurs de lutte pour démocratiser l’Europe :
(i) Un New Deal Vert exhaustif pour l’Europe -– un livre vert qui décrit en détail les propositions de DiEM sur comment résoudre les sous-crises de la dette, des banques, du sous-investissement, du développement des énergies et technologies vertes, de la pauvreté
(ii) La monnaie européenne –- notre politique [en ligne avec (i) ci-dessus] concernant l’intégration des politiques économiques et monétaires surmontant la division entre eurozone et hors zone euro, la stratégie de DiEM contre le rejet violent des institutions face à tout agenda contestant leurs choix politiques d’austérité/troïka (y compris les menaces de mettre à bas le système bancaire de tout état membre adoptant la politique de DiEM), une politique de paiements parallèles ainsi que des monnaies parallèles, une réflexion plus globale sur comment organiser le système monétaire mondial (dans lequel l’Europe représente la plus grande puissance économique)
(iii) TTiP (TAFTA), OMC, Banque mondiale, FMI –- les positions de DiEM sur l’adhésion de l’Europe aux accords internationaux et organisations dont les règles et les dispositions déterminent les conséquences sociales de l’Europe (et, en fait, du monde)
(iv) Migration & Réfugiés – DiEM va assembler une politique exhaustive sur les réfugiés (basée sur les principes humains fondamentaux et sur les obligations de l’Europe envers l’ONU) et sur la migration. Pendant des siècles l’Europe a colonisé le monde, exportant des gens, des maladies, la guerre et diverses institutions vers le reste de la planète. Maintenant, les changements démographiques garantissent l’inversion de la tendance, avec les non-européens migrant vers l’Europe et des institutions conçues ailleurs déterminant les conséquences en Europe. DiEM proposera des politiques de gestion et de maximisation des avantages de ce renversement inévitable tant pour l’Europe que pour le reste du monde
(v) Européanisation décentralisée & assemblée constitutionnelle –- DiEM s’engage à restaurer la souveraineté au niveau municipal, régional et national des crises d’européanisation [voir (i) et (iv) ci-dessus] qui neutralisent actuellement les parlements et les villes. DiEM rejette la notion que l’européanisation de ces crises et la recherche de solutions au niveau européen ne peuvent advenir qu’au prix de davantage de perte de souveraineté au niveau municipal, régional et national. À cette fin, DiEM présentera un livre vert expliquant comment ses politiques au sujet de (i), (ii) et (iv) ci-dessus entendent rendre le pouvoir au niveau local, régional et national en vue de l’Assemblée constitutionnelle dont le but sera de rédiger une Constitution démocratique européenne. DiEM tentera d’esquisser un projet d’une telle constitution.
PROCESSUS PROPOSÉ POUR PRODUIRE LES CINQ DOCUMENTS D’ORIENTATION CI-DESSUS
Étape 1 – DiEM compilera une liste de questions/problèmes pour chacun des cinq champs de bataille et demandera à ses membres de se réunir localement, et dans un esprit d’auto-organisation, afin de proposer au reste de DiEM des solutions particulières et des politiques. Nous envisageons des assemblées publiques, des réunions dans les théâtres, cinémas, centres culturels, etc.
Étape 2 – Toutes les recommandations de politique générale, préoccupations et suggestions seront compilées par une commission spéciale de DiEM (une par champ de bataille) en vue de mettre sur pied une proposition de politique qui sera soumise à une assemblée de DiEM voir Étape 3
Étape 3 – Avant fin 2016, DiEM fixera cinq dates et villes, une par champ de bataille, où la proposition de document d’orientation appropriée sera débattue et le document de DiEM sur ce champ de bataille sera finalisé
Étape 4 – Une fois que chaque document DiEM aura été finalisé, il sera soumis au vote de tous les membres à l’aide de la plate-forme numérique de DiEM.
Toutes mes excuses pour cette longue réponse. Mais votre question est au cœur de la raison d’être de DiEM !

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!