L’Internationale Progressiste lance « The Internationalist » avec un numéro spécial sur le thème « Make Amazon Pay » (Faisons payer Amazon)

« Nous allons gagner. »  Lorsque les fascistes ont commencé à protester à travers l’Europe, ceci était le slogan que leurs armées d’occupation avaient laissé sous forme de graffiti, même dans les îles les plus lointaines de la mer Adriatique: Vinceremo. « Nous allons gagner. » Actuellement, un mouvement international réactionnaire se manifeste à nouveau. Tout comme les fascistes avant eux, les membres du mouvement se concertent par delà les frontières, partagent leurs tactiques et se serrent la main lors de conférences internationales. « Il existe une guerre des classes, d’accord », a déclaré le milliardaire Warren Buffet, « mais c’est ma classe, la classe des riches qui fait la guerre, et nous sommes en train de gagner. »

En 1941, sur l’île de Vis (Croatie), la jeunesse locale se cachait pour barbouiller  les graffitis fascistes. Ils modifiaient quelques lettres : Vedremo! « Nous verrons ! » C’est dans cet esprit de contestation que des mouvements se dessinent aujourd’hui dans le monde entier, combattant aussi bien les dirigeants autoritaires que leurs alliés du monde des affaires. « Nous verrons » disent-ils, en sortant dans la rue en signe de rébellion. 

Notre défi consiste aujourd’hui à nous rassembler dans cet acte de contestation. C’est pourquoi l’Internationale Progressiste lance l’émission « The Internationalist » (l’Internationaliste). 

Notre libération ne peut jamais être locale: dans le contexte de l’aggravation de la crise climatique et de la menace nucléaire permanente, ce sera soit l’internationalisme soit l’extinction. 

« The Internationalist » est un nouveau programme hebdomadaire qui vous apportera des nouvelles du front des combats dans le monde entier, en créant des liens à travers des territoires et des océans, des nations et des générations. 

« The Internationalist » envoie notre message – Vederemo! – a travers la planète entière, en construisant la solidarité nécessaire pour que nous puissions nous organiser, nous instruire et nous mobiliser contre les maîtres de l’Apocalypse. 

Faisons Payer Amazon ! 

Le 1er décembre, l’Internationale Progressiste (IP) a lancé « The Internationalist » avec un numéro spécial consacré à la campagne « Make Amazon Pay » (Faisons payer Amazon), auquel ont participé Saskia Sassen (Université de Columbia), Christy Hoffman (UNI Global) et Casper Gelderblom (Internationale Progressiste).

Des parlementaires de la planète entière se sont rassemblés pour #MakeAmazonPay. Ce nouveau mouvement mondial s’est mobilisé pour réclamer justice à Amazon. Aujourd’hui, plus de 400 députés à travers 34 pays s’engagent à soutenir ce mouvement dans une lettre adressée au PDG Jeff Bezos.

Quelques faits marquants :

« Amazon offre une opportunité unique aux travailleurs progressistes de se rassembler autour d’un programme pro-travailleurs, pro-climat, justice fiscale, anti-monopole, droits numériques, car il illustre vraiment tout ce qui ne va pas dans notre modèle économique. (…) Nous avons besoin qu’Amazon paye sa juste part des frais de recouvrement et des taxes, et nous ne pouvons pas le laisser refuser de négocier avec les travailleurs et leur imposer des quotas de production inhumains. » — Christy Hoffman (UNI Global)

Christy Hoffman a souligné les diverses contestations et actions menées par les ouvriers dans le cadre de la campagne « Make Amazon Pay ». Elle a  parlé de la campagne de surveillance mondiale des travailleurs menée par Amazon  et de son refus de coopérer avec les syndicats, ainsi que  des  conditions de travail lamentables du personnel : « Je pense qu’il est juste de dire qu’Amazon pousse les travailleurs au bord de l’effondrement et encore plus loin – même avant la pandémie, les conditions de santé et de sécurité dans les entrepôts d’Amazon étaient bien connues ». Elle cite une étude portant sur les blessures qui constate que plutôt que d’alléger la charge de travail des ouvriers, les robots d’Amazon la rendent encore plus dangereuse en raison des mouvements répétitifs requis.

« Amazon est hors d’atteinte – comment les travailleurs commencent-ils même à monter en grade ? Et puis nous avons les médias qui raffolent d’Amazon et tous les petits suppléments qui se produisent chaque année. Donc, c’est vraiment une question difficile. Je suis absolument reconnaissante qu’il y ait des gens qui se battent vraiment pour dénoncer les abus inutiles d’Amazon. Jeff Bezos est si riche – pourquoi ne le pourrait-il pas ? » — Saskia Sassen (Université de Columbia)

Saskia Sassen a analysé l’ampleur de la résistance contre Amazon et en quoi elle diffère de l’histoire économique typique des 20 – 30 dernières années. Selon Sassen, la perte de pouvoir des syndicats au cours de cette période était volontaire. De plus, Amazon était la principale cause de fermeture de nombreuses petites entreprises. Globalement : « Avec Amazon, nous avons beaucoup de petites injustices. De plus, ces petites injustices opèrent dans un énorme champ opérationnel qui représente l’ensemble des sites dont dispose Amazon. C’est un monstre. » Mais elle souligne que « les ouvriers, à long terme, ont des victoires » et que dans les systèmes complexes, les changements profonds ne sont pas toujours immédiatement visibles.

Regardez-le maintenant !

Un aperçu du programme de décembre 2020 :

4 décembre : Varsha Gandikota, membre du cabinet IP, anime une importante discussion sur l’intimité et l’internationalisme : Apprendre des mouvements féministes avec Dilar Dirik, Djamila Ribeiro et Lynne Segal.

Vous pouvez déjà programmer un rappel et le regarder ici !

10 décembre : À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme, nous revenons au tribunal de Belmarsh pour la deuxième audience, exigeant la libération de Julian Assange alors que la pandémie de la Covid-19 s’intensifie à la prison de Belmarsh.

17 décembre : Exactement 10 ans après que l’auto-immolation de Mohamed Bouazizi ait déclenché des soulèvements massifs dans le monde arabe, Ahdaf Soueif, membre du Conseil de IP, anime un panel sur les leçons tirées de ces événements historiques pour nos luttes d’aujourd’hui, avec Ziad Majed, Khaled Mansour, Mona Seif et Nesrine Jelalia.

Dans les jours et les semaines à venir, « The Internationalist » vous apportera des perspectives critiques et des récits de terrain sur les principales luttes de notre temps, avec des invités de tous les membres de IP et au-delà.

Si vous souhaitez rester au courant de l’actualité de l’Internationaliste, cliquez ici. Si vous souhaitez soutenir notre travail qui s’appuie sur de nombreux bénévoles, veuillez envisager de faire un don.

Article traduit en français par Sonja Grbavac.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!

Faire un don pour la cause