Les résultats sont là : voici la liste des élus à la tête de notre mouvement

DiEM25 France
dimanche, septembre 1, 2019, Inside DiEM25
Promouvoir

Les résultats des élections 2019 du CC sont connus !

Les membres de DiEM25 de toute l’Europe et d’ailleurs ont voté, et notre Collectif de coordination (CC) nouveau a vu le jour.

Rencontrez les femmes (8) et les hommes (4) choisis pour guider notre mouvement dans les mois à venir !

Les résultats :

Yanis Varoufakis ♂ – 2802 (78 %)

Je suis cofondateur de DiEM25 et membre du CC depuis sa création. La route a été longue, sinueuse mais magnifique. Nous avons eu des succès, des échecs, des moments déchirants et des moments d’exaltation pure. Maintenant, DiEM25 est plus nécessaire que jamais. En avant !

Srećko Horvat ♂ – 1919 (53 %)

Je suis impliqué dans DiEM25 depuis sa création en février 2016. Ensemble, nous avons construit une organisation sérieuse et un vaste mouvement qui non seulement compte de plus en plus de membres, mais aussi une présence significative en Europe et au-delà. En plus de faire partie du Collectif de coordination depuis trois ans, j’ai organisé et coordonné des Collectifs nationaux, travaillé avec des centaines de membres et de militants, travaillé sur diverses campagnes (Julian Assange, Green New Deal, Progressive International, etc.) et des événements majeurs (Berlin, Vienne, Bruxelles, etc.), dont ma candidature aux dernières élections européennes en Allemagne, une expérience assez importante et amusante.

Gianna Merki ♀ – 1329 (37 %)

Je suis activement impliquée dans DiEM25 depuis mars 2016 et je suis élue membre du CC depuis deux ans – où j’ai acquis une expérience très précieuse sur le plan personnel, organisationnel et politique. J’aime travailler en équipe et prendre des décisions collectivement. J’ai décidé de me présenter à nouveau au CC car j’aimerais continuer à me concentrer sur le développement du mouvement et l’amélioration des structures, en essayant de tirer le meilleur parti de toutes les ressources dont nous disposons. Ma priorité est donc de continuer à construire des relations, à faciliter, à soutenir la création d’équipes, de réseaux, de points de contacts pour une collaboration et un dialogue plus harmonieux.

Simona Ferlini ♀ – 1263 (35 %)

J’ai rejoint DiEM25 au printemps 2016, et je suis rapidement devenue membre de l’équipe des traducteurs, où je suis toujours. En 2017, j’ai été élue membre du premier Collectif national italien, dans le groupe de travail sur le territoire et l’organisation. À ce titre, j’ai aidé à développer de nouveaux DSC et à renforcer leurs liens, en voyageant à travers l’Italie et en présentant aux gens notre Manifeste, notre programme progressiste, notre Green New Deal, et le fonctionnement de DiEM25. J’ai veillé à l’autonomisation et à la participation de nos membres et j’ai soutenu les DSCs Turin 1 et Gênes 1, en liaison avec le Collectif national français, dans l’organisation de notre participation aux manifestations transnationales anti-frontières de Bardonecchia et Vintimille de l’été 2018.

Erik Edman ♂ – 1183 (33 %)

J’ai commencé mon parcours DiEM25 en tant que simple membre en Belgique, où j’ai participé à la création du DSC Bruxelles 1 en 2016. Compte tenu de l’importance politique de Bruxelles en tant que cœur de l’UE, nous avons décidé d’y organiser un grand événement DiEM25 intitulé “L’état réel de l’Union”, que j’ai coordonné. Nous avons également organisé des réunions politiques bimensuelles à Bruxelles, ainsi que d’autres initiatives pour faire connaître le mouvement. Cet effort a été consolidé par la création du Collectif national belge, dans lequel j’ai été élu en 2017. La même année, il m’a également été demandé d’aider à la coordination paneuropéenne du mouvement en tant que membre ex officio du Collectif de coordination. Lorsque les membres ont voté pour l’aile électorale, j’ai décidé de quitter mon emploi à Bruxelles et de rejoindre l’équipe de MeRA25 en tant que directeur de campagne. Je me suis également présenté comme candidat du parti aux élections européennes et nationales.

Daniela Platsch ♀ – 1163 (32 %)

Quand j’ai entendu parler pour la première fois de son lancement en 2016, j’ai immédiatement réservé un billet pour Berlin. Un véritable mouvement transnational pour démocratiser l’Europe ? Comptez sur moi ! Quand j’ai quitté le Volksbühne cette nuit-là, je me suis sentie en colère et trahie. Il semblait que des centaines de personnes de toute l’Europe s’étaient rassemblées pour rien. L’idée était noble, mais il ne semblait pas y avoir un plan. DiEM25 devrait se développer à travers un réseau de collectifs spontanés qui prendraient vie grâce à l’auto-organisation des individus. Qui croirait que ça puisse marcher ? Ce printemps, j’ai participé à l’aile électorale allemande “Demokratie in Europa – DiEM25”. À peine trois ans plus tard, je me suis retrouvée sans voix face aux réalisations de DiEM25. En tant que candidate, j’ai eu le privilège de rencontrer en personne de nombreux activistes qui ont fait le succès de DiEM25. Des gens qui organisent inlassablement des événements locaux. Des gens qui coordonnent des campagnes transfrontalières. Des gens qui motivent les autres à être courageux et à s’exprimer. Il y a plus de 100.000 personnes qui font leur part et tout le monde s’organise pour la même raison qu’au début : démocratiser l’Europe avant qu’elle ne s’écroule.

Ivana Nenadovic ♀ – 1153 (32 %)

Je suis membre de DiEM25 depuis avril 2016 et coordinatrice du DSC Belgrade depuis mai 2016. J’ai été à la fois membre ex officio et élue membre du CC au cours des deux dernières années, engagée dans l’organisation des événements ; et en septembre 2018, j’ai été nommée coordinatrice des finances de DiEM. Avec mes camarades du DSC, et en tant que membre du CC, j’ai participé à un certain nombre d’événements et d’ateliers DiEM25, du ” Temps du courage ” à Rome, en mars 2017, au lancement du Printemps Européen au BOZAR, en mars 2019. J’étais la principale organisatrice de l’Académie DiEM à Belgrade et, pour les éditions suivantes, j’ai travaillé avec les équipes de Cologne et Lisbonne. Comme je crois que les Académies DiEM ont été un succès et qu’elles sont un outil très important pour connecter les membres, échanger des idées et élaborer des plans d’action, j’aimerais continuer le travail que j’ai fait pour amener les Académies à un autre niveau.

Renata Avila ♀ – 1145 (31 %)

J’ai signé le Manifeste initial de DiEM25. Je suis l’une de ses membres fondateurs. J’ai participé à différentes activités et initiatives de DiEM25, en investissant du temps, des efforts et de l’enthousiasme dans des activités liées au pilier technologie, dans des publications et aussi dans des discussions et des processus de formation se déroulant à Berlin, Hambourg, Varsovie, Belgrade et ailleurs. Je suis la coorganisatrice de l’initiative Progressive International et je suis également consultante du Green New Deal en Europe. Je ne suis pas titulaire d’un passeport européen, mais d’un passeport guatémaltèque ; je pense que c’est une bonne chose que vous m’ayez fait confiance pour aider à façonner l’avenir en Europe, en tant que membre du Collectif de coordination pendant deux périodes. Ce sera mon dernier mandat si je suis élue.

Síssy Velissaríou ♀ – 1116 (31 %)

J’ai été candidate de MeRA25 lors des élections nationales. Je participe à la politique de gauche depuis 25 ans. De 2000 à 2015, j’ai été membre du Comité central de la Coalition de la gauche (SYNASPISMOS) et de SYRIZA que j’ai quitté après le référendum de 2015 qui a transformé Non en Oui. Avec d’autres camarades qui avaient également quitté SYRIZA, nous avons formé un petit groupe, mais je me suis rendue compte que le malaise des formes d’organisation de gauche se reproduit même à petite échelle. J’ai rejoint DIEM25 pour deux raisons principales : 1. parce que je suis profondément convaincue que le mal-être européen (dette, austérité, oligarchie bureaucratique, absence de démocratie) ne peut être guéri au niveau paneuropéen que par la mobilisation et la participation des peuples européens. 2. parce que je suis convaincue qu’il offre des formes d’organisation, de prise de décision et de participation novatrices et transparentes, qui remettent en question les hiérarchies strictes, la centralisation et la répression des voix dissidentes qui caractérisent le fonctionnement habituel des partis et de la politique.

Agnieszka Dziemianowicz-Bąk ♀ – 1107 (30 %)

Je suis membre de DiEM25 depuis 2017. À l’époque, j’étais également membre du bureau exécutif du parti polonais Razem (j’ai quitté le bureau et le parti en février dernier). Grâce à mon engagement politique, j’ai rencontré des membres du CC de DiEM25. Depuis le tout début de mon engagement dans DiEM25, tous mes efforts ont été pour être la voix des droits des femmes. J’ai exhorté DiEM25 à poursuivre ses efforts dans le domaine de la représentation politique des femmes. C’était également le sujet de mon premier discours public lors de l’événement DiEM25 à Rome, lorsque le New Deal européen a été présenté. Je crois fermement au leadership, à la représentation et à la participation politique des femmes. Je veux – et je vais – le promouvoir dans toutes les organisations dans lesquelles je serai impliquée. Depuis mars 2018, j’ai participé à la création du Printemps Européen, la première liste paneuropéenne et transnationale pour les élections européennes de 2019. J’ai coprésidé le printemps européen jusqu’en février dernier. Même si les résultats des élections n’ont pas répondu à nos attentes, je crois fermement que la coopération internationale, politique et organisationnelle des mouvements de base, progressistes, féministes, écologiques et de gauche est cruciale pour lutter avec succès pour une Europe socialement juste, sans fascisme et durable. Je veux aider DiEM25 à devenir la plateforme d’une telle coopération.

Mame Faye-Rexhepi ♀ – 1095 (30 %)

J’ai commencé à suivre le travail de Yanis à Londres, après avoir été inspirée par l’intégrité inhabituelle dont il a fait preuve lors de la confrontation Grèce-UE. Après avoir vécu quelques années à Berlin, j’ai pris contact avec le DSC de Berlin ; y ayant trouvé un groupe de personnes partageant les mêmes idées avec beaucoup d’espoir pour l’avenir, malgré le climat politique déprimant, je suis rapidement devenue plus active, surtout dans le groupe des femmes DiEM25 Berlin. Avec un groupe de membres du DSC Berlin, j’ai planifié, organisé et animé une assemblée populaire pilote, dans le cadre de la campagne European May. J’ai également remarqué et porté à l’attention du DSC Berlin une omission dans le manifeste du Printemps Européen (pour dénoncer explicitement le racisme) et, avec le soutien du groupe des femmes, j’ai fait progresser cette question, en travaillant avec l’équipe de campagne électorale allemande et le CC, pour trouver collectivement une solution. Enfin, j’ai participé à l’Académie de Lisbonne en juin, où j’ai coorganisé un atelier sur le genre et la diversité. Je suis en train de déménager à Prishtina, et dans le but de rejoindre les DiEMers locaux, j’ai hâte d’y aider à développer notre mouvement.

Jordi Ayala Roqueta ♂ – 1071 (29 %)

J’ai été en contact avec DiEM25 depuis le tout début lorsque j’ai été invité à la conférence sur l’analyse économique et le cadre politique de DiEM25 lors du lancement du mouvement en 2016 à Berlin. C’était extraordinaire de se réunir avec tant d’activistes et tant d’énergie. Depuis lors, j’ai concentré mon travail à Barcelone en tant que responsable économique de la Mairie où nous avons pu mettre en pratique certaines des politiques que DiEM25 défend en Europe comme une politique fiscale progressiste, en augmentant les impôts de 6 % supplémentaires pour les plus riches ; l’émission de la première obligation locale verte et sociale de 35 millions d’euros en Espagne ; un nouveau contrôle fiscal strict qui a déjà fait émerger plus de 70 millions d’euros ; un nouveau budget et une transparence financière avec un maximum d’information disponible sur internet. Nous avons également promu les petites et moyennes entreprises, en particulier les coopératives et l’économie sociale, en ouvrant les marchés publics traditionnellement opaques et en augmentant de plus de 6 % le nombre des fournisseurs. Toutes ces politiques doivent être appliquées en Europe et DiEM25 peut en être l’outil.


Bien que les candidates et candidats suivants n’aient pas été élus au CC cette fois-ci, nous les remercions toutes et tous de leur participation et espérons qu’elles et ils continueront à travailler avec nous. DiEM25 a besoin de vous et de votre engagement pour améliorer notre mouvement !

Candidates et candidats non élus : Costanza Sciubba Caniglia (29 %), Rosanna Martens (27 %), Fotini Bakadima(25 %), Dolores Bajo Alonso (25 %), Silvia Terribili (23 %), Andrea Pisauro (22 %), Jacques Terrenoire (22 %), Eirini Mítsiou (21 %), Eleonora Vasques (21 %), Pawel Wargan (21 %), Nikos Vakolidis (20 %), Michele Fiorillo (20 %), Nicolas Dessaux (19 %), Brice Montagne (18 %), Jochen Schult (17 %), Rodanthi Aristea Bairaktari (17 %), Aleksandar Novakovic (14 %), Germinal Pinalie (14 %), Ioannis Manomenidis (13 %), Christos Dellasoudas (11 %), Georgios Gokas (11 %), Dimitris Gkomozias(10 %).

Le pouvoir des membres

En faisant entendre leur voix dans ce processus démocratique interne essentiel, nos membres ont envoyé un message fort au statu quo : DiEM25 croit véritablement au pouvoir des citoyens, en paroles et en action !

On le voit avec les 34 DiEMers qui ont postulé au CC [deux fois plus qu’en 2018 !], car elles et ils représentent l’essence citoyenne et paneuropéenne de notre mouvement : des femmes et des hommes d’origines et de pays différents, aux engagements politiques des plus divers. Toutes et tous font face ensemble, prêts à se battre pour le mouvement auquel nous croyons. Aucune autre organisation politique ne peut être aussi fière d’un tel niveau d’ouverture et d’inclusivité à l’échelle internationale.

Contexte du vote

Suite à la décision du Conseil de validation de DiEM25, les 12 sièges du CC devaient être renouvelés cet été. Les candidates et candidats pouvaient envoyer leurs candidatures du 8 juillet au 10 août, et la période de vote, qui a commencé le 13 août, s’est terminée le 28 août à minuit.

Les candidatures au CC étaient ouvertes à tous les DiEMers qui adhéraient à des critères de base comme la durée de leur appartenance au mouvement et le temps qu’ils pouvaient consacrer, entre autres, à travailler au CC.

De même, pour assurer la transparence et un véritable processus démocratique, le vote était ouvert aux membres qui se sont joints au mouvement avant le 1er juin. De plus, les comptes des membres devaient être vérifiés et actifs pour qu’ils puissent voter.

Comme pour toutes les procédures démocratiques internes de DiEM25, tous les votes transnationaux avaient la même valeur et étaient anonymisés au moment du vote. En outre, les résultats du vote sont conformes aux principes d’équilibre entre les genres de nos Principes organisateurs.

Carpe DiEM !

 

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!