Caroline Lucas à propos de DiEM25

Caroline Lucas
samedi, avril 9, 2016, Articles FR
Promouvoir

Lorsque j’ai rejoint il y a quelques semaines des centaines de personnes venant de toute l’Europe pour le lancement de DiEM, j’avais désespérément besoin d’inspiration. Le débat sur le référendum ici en Grande-Bretagne était à bout de souffle avant même d’avoir commencé, les deux camps échangeant coup sur coup sur les mêmes sujets : l’immigration et l’économie.

Bien sûr, les débats traditionnels sont importants – mais DiEM m’a rappelé qu’une vision alternative était en train d’émerger sur le continent – et que ce mouvement était extrêmement utile au débat sur le référendum en Grande-Bretagne.

Comme beaucoup de gens en Grande-Bretagne, j’ai des inquiétudes quant à l’UE. Tout comme notre gouvernement de Westminster, elle pourrait être bien plus démocratique, responsable et transparente. C’est pour cela que le manifeste de DiEM est aussi important – parce qu’il nous donne un cadre pan-européen pour le changement, sur lequel nous pouvons tous nous concentrer. Les propositions sont à la fois pragmatiques et exaltantes. Prenez par exemple la suggestion de diffuser en direct les réunions du conseil de l’UE. C’est simple à faire, et ça coûte peu. Mais cette mesure simple nous donnerait à toutes et tous sans exception, sur l’ensemble du continent, le pouvoir d’être témoins. Cela éroderait le pouvoir des hommes et femmes politiques qui ont tellement l’habitude de fonctionner à huis-clos.

L’énergie que ce projet international pourrait créer était palpable dans la salle au lancement à Berlin, même après 4 heures de débat lors de la soirée finale, où les gens en voulaient visiblement encore. Et j’ai ramené avec moi l’esprit de DiEM en me rendant dans les studios de télévision, la Chambre des communes et les amphithéâtres, en plaidant en faveur du maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE et d’un mouvement transfontalier pour améliorer celle-ci.

Après des années d’austérité – et avec une classe politique si nettement déconnectée des réalités de ce qui se passe en Europe – nous avons désespérément besoin de ce mouvement pour réimaginer ce à quoi l’UE pourrait ressembler. De manière décisive, il démocratisera l’UE et placera les gens de tout le continent au cœur des prises de décisions. J’ai hâte d’œuvrer avec des amis de tout le continent à bâtir cette campagne, et à amener les changements audacieux dont nous avons tant besoin.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!