Penser l’Europe de manière créative, c’est ici et maintenant, à Londres le 10 octobre prochain

DiEM25 France
mer 10, 2018, Articles FR
Promouvoir

Le 10 octobre prochain, l’évènement Penser l’Europe de manière créative, c’est ici et maintenant” réunira Srećko Horvat, Danae Stratou, Yanis Varoufakis, Bobby Gillespie, Rosemary Bechler sur la scène du Théâtre de l’Université d’art du Central Saint Martins, afin d’envisager le rôle de la culture dans la lutte pour l’avenir de l’Europe. Par le biais de spectacles, de présentations, et de discussions, cet évènement invitera les citoyens à contribuer à l’avènement d’une nouvelle politique de la culture, en Europe et dans le monde entier.

Kit Hill introduira cet évènement par une performance de sangles aériennes qui la verra suggérer que cet avenir dystopique fait sans doute déjà partie de notre présent et que présent et avenir pourraient en fait n’être que le miroir de l’un et de l’autre.

Mary Fitzgerald, la rédactrice en chef d’Open Democracy, modérera l’évènement. En qualité de représentant de l’équipe de DiEM Voice, Igor Stokfiszewski présentera son processus d’élaboration de la politique culturelle.

Cet évènement est coorganisé par DiEM25 + DiEM Voice, et soutenu par Creative Unions, une initiative lancée par le Central Saint Martins, afin d’encourager la collaboration artistique au-delà des frontières.

APPEL : Participez en un mot

Du 1er septembre au 1er octobre 2018

Envoyez-nous le mot qui selon vous exprime le mieux actuellement :

  • Ce qui vous effraie ou vous menace le plus
  • Ce que vous pensez être en besoin urgent de protection

Les mots recueillis par cet appel seront utilisés par l’artiste visuelle Danae Stratou dans le montage d’une vidéo artistique qui sera diffusée lors de l’évènement “Penser l’Europe de manière créative, c’est ici et maintenant“.

Envoyez votre mot à l’adresse suivante : http://www.opentheblackboxes.com/participate/

Détails de l’évènement et billets disponibles : https://www.arts.ac.uk/colleges/central-saint-martins/whats-on-at-csm/platform-theatre

Aidez “Penser l’Europe de manière créative” : https://internal.diem25.org/donations/to/csm_event

 

DiEM Voice

Depuis sa création, DiEM25 met les arts et de la culture au cœur de sa vision pour une Europe démocratique. DiEM Voice accomplit cette mission, en se consacrant au développement d’une nouvelle vision de la culture en Europe et en proposant la mise en place d’une scène pour exprimer ce renouveau culturel.

“Ici et maintenant”

La crise actuelle en Europe n’est pas qu’économique ni politique. Au contraire, nous sommes dans les affres d’une sévère crise culturelle : « La désintégration, la destruction ou la suspension de certains éléments fondamentaux de la vie socioculturelle », telle que décrite par l’anthropologue David Badney.

Une guerre de la culture est alors enclenchée en Europe, non pas entre ceux qui sont nulle part et ceux qui sont partout, mais entre ceux qui se servent de la culture pour diviser les classes sociales, les races ou les nations, et ceux qui l’utilisent pour rassembler les peuples. Cette guerre ne se passe pas au Parlement, mais à lieu dans la rue, dans nos maisons et sur Internet.

Afin de mettre fin à cette guerre, nous devons créer les conditions pour que tous les citoyens européens puissent exercer leur droit à l’expression culturelle. En un mot, nous devons réinventer la « culture démocratique ».

Comment atteindre notre objectif ? Cette question sera le message-guide de l’évènement “Ici et maintenant” organisé à Londres par DiEM Voice.

Notre Conversation

Ce combat pour une culture démocratique doit aborder les principales hypothèses qui définissent le régime culturel actuel en Europe. La première de ces hypothèses est que le mot culture signifie de nos jours culture savante. Il renvoie aux arts, au théâtre, à l’opéra, au cinéma et à la musique qui semblent inaccessible à la grande majorité des européens. Les œuvres d’arts produites par les classes populaires, les mouvements sociaux, et au sein des associations de quartiers sont souvent rejetées ou délégitimées.

La seconde est que le modèle le plus approprié pour que la culture soit durable est l’industrie : l’industrie du cinéma et de la musique, ainsi que la vente aux enchères d’œuvres d’art et les collections privées. Cette subordination au marché dévalorise la culture tout en en faisant une marchandise hors de prix.

La troisième est que la culture n’est pas considérée comme un travail. L’espace culturel européen reste très précaire, aussi bien au sein qu’en dehors des institutions. Les artistes en Europe sont pauvres et n’ont pas de pouvoir et bénéficient de peu voire d’aucune protection sociale ou de retraite.

La quatrième est qu’il n’y a rien de plus nuisible à la culture que la démocratie. La culture est un art individualiste, irrationnel et arbitraire. Cette hypothèse empêche la gouvernance démocratique au sein des institutions et des organisations culturelles et entraîne le contrôle strict de la production culturelle par ceux qui disposent d’importantes ressources financières.

Comment renverser ces barrières ? Quelles autres barrières empêchent l’émergence d’une culture européenne véritablement démocratique ?

Pour encourager la discussion, nous avons formulé 10 questions que nous soumettons aux membres de DiEM25, aux experts et au grand public, afin de réfléchir sur l’état de la guerre de la culture en Europe et de voir quelles solutions nous pourrions proposer pour amener à la démocratisation du continent.

Nous pensons que le questionnaire ci-dessus peut inspirer une discussion fructueuse concernant l’avenir de la culture et de la démocratie en Europe. Si le conflit culturel présent dans la rue, dans nos maisons et sur Internet présente de réels dangers, il offre aussi l’opportunité d’atteindre les citoyens qui se sont désengagés des politiques traditionnelles, et d’entendre leur voix en retour.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!