Lisbon - European Spring Council Meeting

Printemps européen : Conclusions de la seconde rencontre du Conseil

Voici l’ensemble des accords conclus lors de la réunion du Conseil des gouverneurs provisoire du printemps dernier à Lisbonne :
 

Lisbonne, 26 avril 2018

2ème rencontre du Conseil Provisoire

 
Participants :
DiEM25 (EU); DemA (Italie); Génération.s (France); LIVRE (Portugal); Razem (Pologne); Alternativet (Danemark); MeRA25 (Grèce); Bündnis DiEM25 (Allemagne)
Observateurs :
Actúa, Barcelona en Comú, Die Linke, Nouvelle Donne, Parti communiste français (PCF), Party of the European Greens, Party of the European Left, et Transform!
Co-présidents :
Agnieszka Dziemianowicz-Bąk et Lorenzo Marsili

***

 

CONCLUSIONS ADOPTÉES

 
1. Discussion sur les relations avec les autres mouvements, partis et listes pour 2019

Le Conseil a évalué la situation en ce qui concerne les offres politiques émergentes dans le domaine progressiste en vue des élections européennes de 2019. Nous avons rappelé que, depuis plusieurs mois, nous envoyons des invitations à toutes nos réunions – qui sont toujours publiques et ouvertes – ainsi qu’à des réunions privées afin de jeter des ponts et de coopérer. Nous aspirons à deux choses : l’unité et la cohérence.
Le Conseil a fait le point sur la réponse positive reçue de Gregor Gysi, au nom de la gauche européenne, à notre proposition d’organiser une réunion conjointe pour examiner la possibilité de coopérer avant les élections de 2019. Nous avons également pris note de la réponse négative reçue de Bloco de Esquerda pour assister à la réunion de Lisbonne, qui a été partiellement corrigée par la réponse reçue conjointement par Mélenchon-Iglesias-Martins à une lettre personnelle antérieure de Yanis Varoufakis et Luigi de Magistris. Nous avons convenu d’envoyer une autre lettre à Gregor Gysi et Martins-Mélenchon-Iglesias pour suggérer à nouveau une réunion conjointe, et de le faire publiquement (pas de diplomatie secrète). Si une telle réunion est organisée, le Conseil décidera de la nomination de ses représentants.
2. Choix et vote d’un nom pour notre liste transnationale
Nous avons voté sur un nom pour notre liste transnationale. Plusieurs noms ont été proposés :

  • European Spring (Printemps européen)
  • Demos
  • DiEM25
  • Hope is Back (l’espoir est de retour)
  • Together for Europe (Ensemble pour l’Europe)
  • Republic of Europe (République d’Europe)

Le Conseil a voté à l’unanimité en faveur du « Printemps européen », qui devient le nom officiel de notre liste transnationale. Un logo convenu sera défini dès que possible, Alternativet et DiEM25 travaillant sur les premières propositions. Nous demandons à tous les partenaires de sécuriser les domaines avec ce nom traduit dans leur langue.
3. Enregistrement de la liste transnationale

Examen des conditions actuelles que les partis politiques et les fondations associées doivent remplir pour être admissibles au financement public :

  • respect des valeurs de l’Union européenne (Article 2 TEU)
  • seuls les partis politiques (et non plus les individus) seront pris en compte dans les exigences minimales de représentation pour le financement des partis politiques européens
  • les partis membres doivent être représentés à ¼ des États membres (c’est-à-dire 7) au parlement européen, aux parlements nationaux, aux parlements régionaux ou aux assemblées régionales
  • les partis membres ne peuvent pas être membres d’un autre parti politique européen
  • Les partis membres de l’UE doivent avoir affiché le logo et le programme du parti politique européen dans les 12 mois précédant la date limite de soumission des demandes de financement.
  • dérogation : demande de financement pour l’exercice 2019, l’ordonnateur ne demande ces preuves que pour la période de deux mois après l’entrée en vigueur du règlement modificatif (date de publication au Journal officiel de l’UE : à confirmer).

Clé de répartition des fonds : 10 % des fonds seront partagés à parts égales entre les partis politiques européens, et 90 % des fonds seront distribués sur la base du pourcentage de vote, après l’élection.
Note : la mise en place d’un Spitzenkandidat n’est pas juridiquement liée au fait d’être un parti européen enregistré, mais cela renforcerait nos actions de campagne.
4. Code d’éthique
Nous avons discuté et amendé le code d’éthique liant European Spring et tous nos candidats. Le code a été approuvé à l’unanimité.
5. Communications, lancement du mois de juin & débat général sur la campagne

Nous avons convenu de créer un sous-groupe de campagne commun qui coordonnera la campagne de lancement paneuropéenne de juin.
Les événements qui marqueront le début de la campagne électorale de mai 2019 sont les suivants :
3 juin – Francfort / Allemagne
13 juin – Milan / Italie
16 juin – Danemark
23 juin – Varsovie / Pologne
1 juillet – Grenoble / France
Ajout éventuel de Bruxelles et/ou Berlin. La date limite pour confirmer les participants, l’information sur les lieux et le programme de chaque événement est le 15 mai.
Nous avons convenu d’élaborer un site Web commun d’ici mai prochain et de partager les coûts. DiEM25 présentera une première option dès que possible.
Nous avons discuté de l’importance de l’ensemble de la campagne de communication et électorale tout au long de 2019, en privilégiant le format des « assemblées de citoyens » pour engager un public plus large dans un débat commun sur les priorités politiques pour une Europe transformée. Eleonora de Majo (DemA) et Paola Pietrandrea (DiEM25 – France) présenteront une proposition concrète d’ici la prochaine réunion du Conseil.
6. Organigramme
Nous avons produit un organigramme des différents sous-groupes travaillant avec le Conseil et les individus qui les composent. Tous les partenaires sont priés de vérifier et de compléter l’ébauche proposée.
7. Discussion autour du préambule de notre manifeste commun

Nous avons convenu de rédiger le préambule à la suite de la « version bêta » de notre programme politique commun.
8. Points-clé de notre manifeste commun
Nous avons discuté de la première ébauche de notre programme politique commun. Nous avons évalué les différents piliers et politiques, et donné mandat au sous-groupe de l’ordre du jour du Conseil de travailler sur une nouvelle version qui sera approuvée par le Conseil lors de sa prochaine réunion dans un mois.
Nous avons convenu à l’unanimité que le projet qui sera approuvé lors de la prochaine réunion sera considéré comme une « version bêta », et envoyé pour consultation à tous nos membres, ainsi qu’aux mouvements sociaux plus larges, ONG et citoyens, au cours des mois de juin et juillet. Au mois d’août, notre sous-groupe de l’ordre du jour condensera les commentaires reçus dans une version finale du document, qui sera approuvée par le Conseil en septembre et soumise au vote de tous nos membres immédiatement après.
9. Prochaine rencontre du Conseil
La prochaine rencontre se déroulera à Paris, au plus tard début juin.

Toutes les conclusions sont approuvées sans préjudice de la démocratie interne des mouvements participants.
 
Lisez les premières conclusions et décisions du Conseil.
 

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!

La Grèce et l’UE ont laissé mourir plus de 27 000 personnes en mer Égée

L’enquête révèle un nombre stupéfiant de cas dans lesquels les garde-côtes grecs et FRONTEX ont ordonné aux migrants de retrouver leur propre ...

En savoir plus

Anniversaire du référendum grec : la bataille continue

Pour comprendre ce à quoi nous sommes confrontés en 2022, nous devons comprendre ce qui s'est passé en Grèce en 2015.

En savoir plus

Déclaration sur la décision du gouvernement britannique d’approuver l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis

Il s'agit à la fois d'une violation des droits humains de Julian et d'une atteinte à la liberté de la presse, à la liberté d'expression et, en ...

En savoir plus

Nous opposons au commerce avec les colonies – signez la pétition maintenant

Nous exhortons notre public et nos membres à signer l’initiative citoyenne européenne pour envoyer un message contre le commerce avec les colonies

En savoir plus