Nous condamnons l’invasion de l’Ukraine par Poutine et appelons la société civile à s’organiser pour la paix !

Non à la guerre – Signe la pétition

Nous condamnons l’invasion de l’Ukraine par Poutine et appelons la société civile à s’organiser pour la paix !

Nous condamnons fermement l’invasion de l’Ukraine par Poutine et ne cesserons d’exiger un cessez-le-feu immédiat, le retour des troupes vers la Fédération de Russie et exprimons notre la solidarité envers les défenseurs de la souveraineté ukrainienne. Cette guerre brutale ne profite qu’aux bellicistes et aux partisans d’une sécurité militarisée – en témoignent la hausse soudaine du soutien à l’OTAN en Finlande et l’augmentation significative du budget militaire de la République fédérale d’Allemagne.

En fait, même si nous vivons en « paix », nous sommes déjà en guerre. Une guerre permanente menée contre la société. Contre les 99 %. Envers les gens ordinaires utilisés comme de la chair à canon par les pouvoirs en place. Il ne s’agit pas seulement de l’humanité qui est menacée mais de la vie elle-même – la planète étant réduite à une simple ressource pour construire des empires fantaisistes. Les inégalités sociales et le changement climatique continuent de faire des ravages au sein de la population – et les 1% « qui font la guerre » sont en train de gagner, sur notre dos.

Alors que les inondations, la neige et le feu se mélangent, le champagne continue de couler à flots et les commandes d’armes affluent. Cette industrie de deux mille milliards de dollars américains ne se contente pas de ses gains passant outre la mort et les impôts – elle est “directement  impliquée dans les médias » poussant toujours plus son agenda belliqueux.

Les guerres sont ainsi fabriquées – « nées de l’effondrement des sociétés civiles, perpétuées par la peur, la cupidité et la paranoïa. Elles sont dirigées par des gangsters, qui surgissent du fond de leur propre société et terrorisent tout le monde, y compris ceux qu’ils prétendent protéger ».

Une approche réformiste n’est plus possible – et comme cela a toujours été le cas – les peuples eux-mêmes doivent se rallier à l’appel pour cesser de prôner la guerre !

Nous exigeons donc que :

  • Les mouvements progressistes doivent prendre en compte le complexe militaro-industriel dans les questions pour lesquelles ils se battent – et mobiliser leurs membres pour qu’ils s’engagent activement contre la militarisation.

  • La société civile doit s’organiser de manière proactive en faveur de la paix, notamment par les moyens suivants:

    • En faisant campagne pour la fermeture des bases militaires à l’étranger et pour l’expulsion des troupes étrangères de toutes les nations – retournez auprès de vos proches !

    • Agir pour le désinvestissement des fonds publics et privés dans l’industrie de l’armement – pas de profits par le sang !

    • Frapper les entreprises de fabrication d’armes, les fournisseurs de services logistiques, les compagnies de transport maritime, etc.  – ¡No pasarán!

    • Rendre l’industrie de l’armement, ses lobbyistes et ses partisans visibles au public – vous ne pourrez plus vous cacher dans l’ombre!

    • Demander la fin de la participation aux alliances militaires dans le monde entier – ces organisations supranationales ne sont soumises à aucun contrôle démocratique et ne profitent donc qu’aux bellicistes. Pas de sécurité par le biais de l’OTAN, de l’OTSC et de la PSDC !

    • Insistez sur l’élimination des armes de destruction massive !

    • Se focaliser sur le développement d’alternatives pacifiques aux conflits, insister sur leur gestion sans violence et créer une culture de paix. Pour la sécurité commune sans effusion de sang !

    • Amplifier l’appel à mettre fin à tout discours haineux ainsi qu’aux formes de punition collective – y compris les sanctions générales – qui condamnent de manière indiscriminée toutes les couches de la société.

  • Nos représentants élus doivent activement prouver leur loyauté envers l’humanité et commencer à, entre autres :

    • Mettre la non-violence au centre de toute politique publique et introduire une législation visant à inverser les dépenses militaires – tout en transférant les ressources publiques ainsi libérées vers des secteurs prioritaires afin d’atteindre, par exemple, les transports publics gratuits pour tous, les soins de santé gratuits et universels ou encore la production locale d’énergie renouvelable.

    • Expressément demander la ratification de tous les traités internationaux qui promeuvent les droits universels, la poursuite de la démilitarisation et l’élimination des armes de destruction massive.

    • Mettre fin à la politique de sanctions générales qui – comme l’Histoire le prouve – dévaste la population et porte atteinte à ses droits humains. Le peuple ne doit pas être puni pour les actes de ses soi-disant dirigeants !

Signer cette pétition

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!