Le verdict historique contre Aube Dorée gâché par des violences policières devant le palais de justice

La police anti-émeutes a attaqué la foule, y compris des membres et des députés de MeRA25, qui voulait célébrer, à l’extérieur du tribunal, la décision prise contre Aube Dorée. Acculés, les gens vomissaient et étaient incapables de respirer.

Environ 20.000 personnes, dont nos propres membres de DiEM25 et de MeRA25 et des députés grecs, étaient en dehors de la Haute Cour à Athènes dans l’attente du verdict concernant l’organisation criminelle néo-nazie Aube Dorée.

Un verdict historique a été rendu ce matin.

La Haute Cour grecque a déclaré les membres les plus haut gradés et les anciens députés d’Aube Dorée coupables d’avoir coordonné une organisation criminelle, les rendant ainsi, eux et leur abominable organisation néo-nazie, illégaux ! C’est une grande victoire pour la démocratie et la justice.

La foule attend le verdict devant le palais de justice d’Athènes.

Le parti Aube Dorée avait obtenu 18 députés en 2012. Cette enquête criminelle a débuté en 2013 après le meurtre d’un artiste hip-hop antifasciste, Pavlos Fyssas, par une personne revendiquant appartenir à Aube Dorée. Plus de 60 personnes affiliées au parti avaient été au courant du meurtre et d’autres infractions criminelles telles que des attaques violentes et du racket. Tous les 18 anciens députés d’Aube Dorée ont été reconnus coupables d’avoir participé à une organisation criminelle et 7 d’entre eux coupables d’avoir dirigé une organisation criminelle, ceci étant l’infraction la plus grave.

Mais cette décision contre l’organisation criminelle néo-nazie Aube Dorée a été gâchée par le comportement choquant de la police grecque.

Plus tôt, la police anti-émeute a attaqué, à l’extérieur du tribunal, la foule qui célébrait la décision. Des membres de MeRA25, parmi beaucoup d’autres, ont été acculés — avec des gens incapables de respirer et pris de vomissements.

« Alors que les verdicts de culpabilité contre les nazis étaient rendus au tribunal d’Athènes, nous, des membres de DiEM25 qui manifestions à l’extérieur, avons été attaqués par la police anti-émeute avec du gaz CS. Incapables de respirer et pris de vomissements, nous avons réussi à nous échapper dans une rue secondaire. Une brigade anti-émeute nous a suivis et a tiré d’autres cartouches CS. Je me suis approché de leur chef et lui ai demandé d’arrêter car les gens étaient en train de se disperser. « Allez-vous faire f***** » a été sa réponse. Quand je lui ai montré ma carte d’identité parlementaire, il m’a dit : « Raison de plus pour aller vous faire f*****! » Ainsi, alors que certains nazis sont emprisonnés, le nazisme continue de vivre… au sein de la police ! »

— Yanis Varoufakis

Heureusement, les membres de notre parti ont depuis réussi à s’enfuir. Mais tout cet incident met en évidence que les germes du fascisme ont été profondément plantés dans notre société, et il faudra beaucoup plus qu’une décision de justice pour les éradiquer. Notre lutte continue.

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!

Faire un don pour la cause