Ce Black Friday, faisons payer Amazon !

Le Black Friday est arrivé – et Jeff Bezos, PDG d’Amazon, est celui qui va en profiter le plus.

Au cours de la dernière décennie, Amazon s’est transformée en un empire mondial, exploitant ses travailleurs, abusant de l’environnement et dérobant nos données les plus intimes. Aujourd’hui, Amazon a également réalisé d’importants profits lors de la pandémie de COVID-19, les entreprises ayant dû lutter pour faire face à des mesures fluctuantes.

Les pratiques déstabilisantes d’Amazon constituent une menace pour les droits des travailleurs et la démocratie dans l’UE.

Pour démocratiser l’Europe, il est essentiel de prendre le dessus sur des oligarchies d’entreprises comme Amazon, qui tirent clairement profit de l’évasion fiscale et des pratiques anticoncurrentielles. Amazon a fait l’objet d’une affaire antitrust menée par la Commission Européenne en raison de ses préoccupations concernant ses pratiques en matière de méga données et la façon dont la plateforme les exploite pour marginaliser d’autres vendeurs dans l’UE. Néanmoins alors que l’UE s’en prend à Amazon pour son utilisation de méga données et ses pratiques anticoncurrentielles, elle n’a pas fait grand-chose pour lutter contre l’évasion fiscale et d’autres problèmes soulignés par les dirigeants syndicaux européens.

Les exigences des syndicats de travailleurs en Europe doivent être entendues par les responsables politiques afin de remédier à leurs mauvaises pratiques de travail – la dernière étant leur manque de mise en place de mesures de santé et de sécurité adéquates pendant la pandémie, notamment en France où « l’entreprise a manifestement ignoré ses obligations en matière de sécurité et de santé de ses travailleurs ». En Italie, en France et en Espagne, les travailleurs ont été contraints de s’adresser aux autorités gouvernementales ou de faire grève pour que le géant de la distribution respecte ces mesures.

Il est évident que Amazon pense pouvoir agir au-dessus de la législation européenne et fixer ses propres règles. Des rapports internes d’Amazon ont révélé que l’entreprise « surveille de manière obsessionnelle les mouvements syndicaux, sociaux et environnementaux organisés » en Europe. Elle a même engagé des agents pour espionner ses propres employés d’entrepôt et empêcher les grèves. L’UE doit écouter les travailleurs qui réclament des sanctions contre l’empire d’Amazon, connu pour privilégier ses marges de profit plus élevées plutôt que la sécurité et le bien-être de leur employés.

Nous vous invitons à vous impliquer !

DiEM25 vous invite à rejoindre une coalition de travailleurs d’entrepôts, d’activistes environnementaux et de citoyens du monde entier dans une campagne mondiale pour faire payer Amazon : #MakeAmazonPay. Le jour du Black Friday, nous nous mobiliserons dans le cadre d’une journée mondiale d’action pour demander justice à Amazon – avec des grèves dans les entrepôts d’Amazon et des actions de solidarité partout dans le monde.

Nous recueillerons des photos des DiEMeurs à leur domicile et dans les rues en nous mobilisant pour #MakeAmazonPay. Alors envoyez les vôtres à comms@diem25.org!

Voulez-vous être informés des actions de DiEM25 ? Enregistrez-vous ici!

Faire un don pour la cause