Lignes directrices pour les bénévoles de DiEM25

Les Collectifs Spontanés de DiEM25 (DSC) et les comités municipaux/régionaux/nationaux

Notre idée n’est pas nouvelle. Elle remonte au concept né des Lumières Écossaises d’ « ordre spontané », ainsi qu’aux idées et pratiques d’auto-gestion et de coopératives, aux « essaims » prônés par Rick Falkvinge, etc.

Collectifs Spontanés: DiEM25 entend donner un nouvel élan à cette idée d’autogestion en combinant nos rassemblements physiques et publics avec les Collectifs Spontanés de DiEM25 (DSC), composés de membres voulant promouvoir les objectifs du Manifeste. Pour être efficaces et souples, nous vous invitons à limiter leur taille à 5 à 15 membres maximum.

Local – les Collectifs Spontanés gèrent bien la plupart des activités locales, de par la relative proximité de leurs membres.

Horizontal – Les Collectifs Spontanés s’auto-gèrent et n’ont pas besoin de faire valider leurs actions auprès du CC. Chaque Collectif Spontané se doit d’élire une personne qui sera responsable de garder contact avec l’ensemble des membres de DiEM25, le CC et les autres Collectifs Spontanés.

Instructions – Les Collectifs Spontanés ne peuvent pas promouvoir des causes ou des valeurs autres que celles du Manifeste DiEM25 et des campagnes DiEM25 en cours. Pour s’assurer que les actions des Collectifs Spontanés sont bien en accord avec le Manifeste, et pour qu’il y ait un certain contrôle qualité sur l’image de DiEM25 auprès du public, il est exigé d’eux qu’ils demandent à un nombre déterminé de membres de DiEM25 d’approuver tout texte, vidéo ou action destiné au grand public – si ce processus d’examen par les pairs les valide, le membre du Collectif Spontané pourra passer à l’acte au nom de DiEM25. Le coordonnateur de bénévoles DiEM25 mettra à la disposition et à l’approbation du CC et du VC les directives détaillées du DSC (par exemple sur le processus d’examen par les pairs).

Que peut faire un Collectif Spontané ?

Principalement, tout ce qui pourra faire réussir DiEM25 :

  • Propager les idées de DiEM25 (au travers des médias, d’internet, d’événements, etc.).

  • Élaborer des propositions politiques à soumettre au Forum ou même directement au CC

  • Amener de nouveaux membres (leur suggérer de s’inscrire sur le site de DiEM25)

  • Organiser des rencontres, des débats, des présentations, des événements. Afin qu’ils puissent être qualifiés « d’événements officiels de DiEM25 organisés par <nom du Collectif Spontané> », il faut qu’ils soient ouverts à tous les membres de DiEM25 de la commune, qu’elle soit urbaine ou rurale

Que ne peut pas faire un Collectif Spontané?

  • Prendre part à des activités illégales.

  • Promouvoir des idées qui ne sont pas en accord avec le Manifeste de DiEM25 ou les campagnes en cours.

  • Collecter ou dépenser de l’argent en dehors du système de collecte et dépense des donations établi par DiEM25.

  • Utiliser le nom de DiEM25, son logo, sa plate-forme ou sa structure à des fins commerciales, notamment la vente de produits dérivés ou autres produits et services aux membres de DiEM25.

  • Promettre de soutenir ou soutenir d’autres organisations ou candidats politiques, sauf si l’alliance a été approuvée par le CC. Si un DSC estime qu’une telle alliance est important lorsque le CC est en désaccord, ledit DSC peut demander au CC d’organiser un référendum sur la question à l’échelle des membres.

  • Signer des contrats au nom de DiEM25-International, ou participer d’une quelconque manière à des actions qui engagent la responsabilité légale de notre organisation à l’échelle internationale.

  • Organiser des Assemblées DiEM25 (nota bene: celles-ci doivent être organisées par le CC, contrairement aux événements et aux rencontres)

  • Prétendre représenter des villes entières, des régions ou des pays sans l’approbation du CC de DiEM25. A cet effet, il est prévu qu’ils adoptent des noms tels que DSC Londres 1, DSC Barcelone 1, etc… de sorte que lorsque d’autres DSCs apparaissent dans le même voisinage, ils peuvent adopter des noms tels que DSC Londres 2, DSC Barcelone 2 etc…

  • Pour bien faire comprendre que les opinions exprimées sont celles d’un DSC particulier, et non celles de DiEM25 pour toute une région/un pays dans lequel le DSC est situé, le DSCs utilisera le logo à fond blanc pour ses envois publics électroniques, tandis que l’organisation DiEM25 au sens large utilisera le logo orange/rouge.

Comment créer votre Collectif Spontané

La liste actualisée des DSC (Collectifs Spontanés) est disponible sur www.diem25.org/local-groups-dscs/. Plusieurs Collectifs Spontanés peuvent bien sûr coexister dans la même ville, mais il est souhaitable qu’ils se coordonnent. Si vous souhaitez créer un nouveau Collectif Spontané, rendez-vous sur “Meet Local Members” forum, puis dans le sous-menu de votre pays ou région. Créez un sujet, ou répondez à un message relatif à la formation d’un DSC. Ensuite, envoyez un email à volunteer@nulldiem25.org afin d’être ajouté à la liste officielle des Collectifs Spontanés et de recevoir une aide dans la communication de votre DSC.

Les bases de rencontres du Collectif Spontané réussies

La discussion en petits groupes est un élément clef de la responsabilisation des membres. Chacun se sentira plus investi grâce à la prise de parole directe. À l’inverse, un individu qui ne s’exprime que rarement ou même pas du tout durant les rencontres adoptera une position passive et se sentira déresponsabilisé. Le but principal des rencontres des Collectifs Spontanés est de motiver et de responsabiliser leurs membres grâce à des activités au sein du groupe qui aideront à construire une identité collective et une vision politique partagée.

Les Collectifs Spontanés doivent s’efforcer de trouver des réponses à cette question: Que signifient en pratique les valeurs et les principes de DiEM25 ? Comment organiser nos rencontres pour que les participants quittent la salle (virtuelle ou réelle) enthousiastes et non découragés?

Nous encourageons les Collectifs Spontanés à débattre, à la fois au sein du groupe et avec d’autres Collectifs Spontanés, des règles d’engagement interne, afin que chaque membre les intègre dès son arrivée et pour éviter de devoir en créer au pied levé pour sanctionner des comportements anti-sociaux ou coercitifs.

Associations régionales et nationales

DiEM25 préfère que les rencontres se tiennent en petit comité, de façon à ce que chacun ait l’opportunité de s’exprimer, de proposer des actions, d’apporter sa pierre – les Collectifs Spontanés devraient par exemple compter une trentaine de membres, le CC est composé de 12 membres, etc. Néanmoins, les Collectifs Spontanés peuvent et doivent fusionner au niveau municipal, régional et national.

Le CC de DiEM25 supervisera la coordination à ces plus hauts niveaux, et fera en sorte que s’organise la communication entre les associations de Collectifs Spontanés et les membres de DiEM25 non-affiliés, et ce au niveau des villes, des régions et des États-membres de l’UE, de façon à préserver la voix de chaque membre.

Il est possible que résultent de ce processus des Comités de Coordination municipaux, régionaux et nationaux, en partant de la base citoyenne vers le haut, plutôt que par le biais d’une nomination ou d’une élection organisée par le CC.

Associations municipales, régionales et nationales DiEM25

Les DSCs sont les cellules et l’épine dorsale de DiEM25. Cependant, DiEM25 doit également organiser des campagnes au niveau municipal, régional et / ou national impliquant une organisation qui dépasse la capacité des DSCs.

En consultation et en collaboration avec tous les DSC concernés, le CC organisera (comme programme pilote au départ, puis s’affinant ensuite dans un réseau paneuropéen) pour les membres de DiEM25 parlant une même langue, habitant une même ville, région ou pays, la formation d’organismes officiels DiEM25 dans le but de gérer des campagnes au niveau municipal, régional et/ou national, par ex. DiEM25 au Royaume-Uni, DiEM25 en Italie, ou DiEM25 à Dublin. Ces comités, en association avec le CC et tous les DSC concernés, sont responsables des orientations politiques, des campagnes et des activités spécifiques aux juridictions municipales / régionales / nationales. Toutes ces entités devront être approuvées par le Conseil de Validation (VC).